CHRONIQUE DE DJERETROGEEK EPISODE 15- Qu’est ce que le retrogaming


Cette semaine, nos amis lycéens commencent le Bac, et lundi plusieurs d’entre eux ont planché sur la philo. Pour les soutenir, bien dans la chronique de Djeretrogeek aussi, nous allons nous livrer à une petite réflexion :Qu’est ce que le retrogamin ? Vous avez 4 heures….. Nan je déconne.

Comme dans la philo , les pensées sont bien sûr subjectives, chacun de vous a son idée sur la question. Est-ce que cela concerne juste la période 8 et 16 bits ? Peut on inclure les premiers jeux de PS One, de WII ou limite de PS2 ?

Petite précision, je ne détiens pas la science infuse (lol), je fais cela pour faire participer les internautes, une sorte de petit essai pour changer un peu de la routine ! Au programme, petite définition officielle du rétrogaming et par la suite, petite réflexion personnelle sur le sujet. Ce qui serait fun c’est qu’après avoir lu ces quelques lignes, vous nous donniez votre avis via des commentaires sur le blog d’Esprit Geek. C’est bon vous avez pris votre stylo (et du courage pour lire mon article), allez here we gooooo !
Pour commencer je suis allé chercher les différentes définitions du retrogaming, et celle-ci a particulièrement retenu mon attention :

« Le retrogaming (parfois rétrogaming) est l’activité qui consiste à jouer et à collectionner des jeux vidéo anciens. Il concerne les jeux sortis sur les consoles de jeu, les micro-ordinateurs, les bornes d’arcades ou les jeux dits « électroniques ».
En raison de l’histoire encore brève du jeu vidéo, le retrogaming est une activité très récente. Malgré les difficultés de définition, on désigne généralement par jeu vidéo « ancien », les jeux vidéo sortis pendant les quatre premières générations de consoles de jeux, soit du début des années 1970 au milieu des années 1990, une période où les productions étaient très majoritairement en 2D.
En raison des difficultés pour jouer à d’anciens jeux et du développement de l’Internet grand public, la pratique des jeux anciens s’est développée sur les PC modernes via la création d’émulateurs d’anciens supports et la diffusion de jeux abandogiciels tolérés par certains ayants droit. Pour toucher le public des joueurs nostalgiques, plusieurs éditeurs ont publié d’anciens jeux populaires sur des machines récentes dans des portages ou des compilations. »
C’est condensé et c’est bien écrit. Bien sûr vous pouvez trouver des dizaines de définitions propres à chacun. Toute fois, je pense qu’il y a deux types de retrogamer, cela n’engage que moi : ceux qui n’ont pas connu les vieux jeux et qui veulent essayer d’autres chose que Call Of et Uncharted mais aussi les retronostalgiques qui ont grandi avec l’évolution des technologies. Et qui ont une petite larme de nostalgie quand ils entendent la musique d’intro de Zelda et qui n’hésite pas à se bousiller les yeux devant des écrans remplis de pixels.


Voici un vrai coin de retrogamer

Personnellement j’ai commencé à jouer sur Game boy, puis sur Nes et ainsi de suite. C’est enrichissant d’avoir connu cette période, voir Mario passer d’un scrolling horizontal et de personnages plats à une représentation tout en 3 D, c’est vrai que son rival Sonic n’a pas eu la même chance avec des jeux comme Super Sonic Racing (pourtant je l’aimais bien moi cette BO, ça bougeait). Mon avis, au cours des années a pas mal évolué sur le sujet, des idées parfois contradictoires mais bon c’est ça la réflexion. Au départ, pour moi le retrogaming cela ne concernait que les machines 8 et 16 bits. La 2 D et c’est tout ! Mais la technologie évolue tellement vite (c’est comme pour les PC, même si ils paraissent novateurs, ils seront dépassés en quelques mois) qu’à présent des jeux en 3D peuvent être considérés comme du retro.

En écrivant cela, je pense à deux cas de figures : un jeu 3D mais avec quelques lacunes niveau graphismes est considéré aujourd’hui comme du retro, par exemple on peut citer Golden Eye, un monument de la N64. Chroniqués aujourd’hui dans « Papy Grenier » une émission connue des gamers nostalgeek. Second cas de figure, un jeu peut être considéré comme du retrogaming pour la simple et bonne raison qu’en son temps, il a révolutionné le jeu vidéo et qu’aujourd’hui il est au Panthéon du jeu. Je pense à des softs comme Résident Evil premier du nom. Aujourd’hui, pour mes tests, je ne m’arrête plus au simple jeu de plate-forme ou de baston sur Super Nintendo et Megadrive. Mais je vais chercher d’autres hits que je considère à présent comme du retrogaming. Comme la saga Final Fantaisy jusqu’au XI.

C’est fini, vous pouvez ranger vos stylos, et oui avec moi quatre heures ça passe vite les gamers.

Merci d’avoir eu le courage de lire ces quelques lignes, à présent vous pouvez échanger et donner votre avis sur la question. Ca serait fun de pouvoir partager sur le sujet. Bon courage aux futurs bacheliers. Voilà, la semaine prochaine on retrouve la formule habituelle avec des jeux mythiques en préparation. Je vous souhaite une bonne semaine et à bientôt pour de nouvelles aventures sur Esprit Geek.  
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*