CHRONIQUE DE DJERETROGEEK EPISODE 17 – Super Mario Kart


Console : Super Nintendo /Editeur : Nintendo/Parution : 21 janvier 1993
Genre : course de karting/1-2 joueurs Développeur : Nintendo EAD

Cette semaine, nous allons parler de notre plombier moustachu préféré, oui je veux bien sur parler de Marioooooo !!!! Mais cette fois-ci il ne devrapas sauver la princesse Picth(ah non ça c’est la brioche) euh Peach plutôt pardon dans un jeu de plateforme épique. Aujourd’hui c’est repos pour Bowser et sa bande d’affreux, toutefois cela ne va pas l’empêcher une nouvelle fois de vouloir causer du tort à son ennemi juré…… sur une piste de Karting ! Accrochez-vous les enfants nous embarquons pour Super Mario Kart premier du nom.

L’écran titre avec sa petite musique , inoubliable
Ce bijou est une nouvelle fois sorti de l’esprit un peu farfelu de Shigeru Miyamoto, il en devient presque énervant tellement son cerveau est rempli d’idées de génie encore aujourd’hui. A ses côtés à la réalisation Tadashi Sugiyama et Hideki Konno. A la base nos compères ont voulu mettre au point un jeu de course permettant enfin de s’affronter simultanément sur le même écran. Surement le seul défaut de son ancêtre F-Zéro où l’on ne pouvait pas se mesurer à ses potes (pour les humilier lol).
Je pensais que l’idée de mettre Mario dans un jeu de course était l’idée de base, or, il n’en n’était rien. La décision d’intégrer le plombier moustachu dans un Kart n’a été prise que deux mois après le début du développement. L’équipe a trouvé que Mario avait l’air cool dans son Kart à se mesurer à ses amis et adversaires du Royaume Champignon. Voilà c’était la petite anecdote.
Ah si j’allais oublier un autre petit détail technique qui peut vous intéresser, le jeu a été développé avec le mode 7, vous savez celui dont j vous avais parlé dans F-Zéro, à cela s’ajoute un autre mode graphique d’application de texture qui permet à l’arrière-plan d’être pivoté et redimensionné par des procédés de rotation et de zoom. On remarque cela notamment dans les virages ou l’image est recalculée.

La sélection des persos de bases de cet épisode de légende

Au niveau du gameplay, le jeu nous propose deux modes de jeux : Mario GP dans lequel le joueur affronte sept adversaires au cours de 5 courses a disputer dans l’ordre. Incluant des coupes à débloquer et différents niveaux de difficulté. Chaque coupe est composée de cinq courses, comptant chacune cinq tours. Pour passer à la coupe suivante, il faut terminer dans les quatre premiers sur les huit pilotes.
On trouve aussi 3 modes multi : Mario Kart GP repose sur le même principe que le mode joueur unique, à la seule différence qu’il y a alors deux pilotes contrôlés par les joueurs et six pilotes contrôlés par l’ordinateur.
-Match Race est un mode de jeu dans lequel deux joueurs font la course en tête-à-tête sur le circuit de leur choix17.
-Battle Mode est un mode de jeu dans lequel deux joueurs s’affrontent en tête-à-tête sur l’une des quatre pistes dédiées à ce mode17. Chaque joueur commence avec trois ballons autour de son kart, qui peuvent être détruits par des objets ramassés sur la piste et lancés par l’autre joueur. Le premier joueur à avoir détruit les trois ballons de l’autre joueur gagne la bataille.
Les courses ne sont pas classiques car il y a différents pilotes qui ont chacun leurs qualités et défauts, de plus des bonus viennent se greffer sur le circuit, un exemple me vient tout de suite : la peau de banane qui faisait déraper les concurrents.

C’est parti pour une course effrénée

Ce jeu, vous l’aurez compris dispose d’une longue durée de vie, comme beaucoup de prod de Miyamoto, il connu un grand succès que ce soit par la presse spécialisée ou le public. Et depuis la franchise ne s’est jamais éteinte, chaque nouvelle console possède SON Mario Kart. Pour preuve le dernier épisode en date Super Mario Kart 8 sorti le 30 mai de cette année sur Wii U.
Bien, cette chronique est assez longue et je vais vous laisser de mon clavier en espérant comme toujours que vous appréciez le site Esprit Geek ainsi que mes chroniques retro. Bon week end à vous et bonnes vacances aussi. A la semaine prochaine pour une nouvelle chronique.


Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*