CHRONIQUE DE DJERETROGEEK EPISODE 21 Super Mario All Stars


Console : Super Nintendo /Editeur : Nintendo/Parution : 16 décembre 1993
Genre : plate-forme/1-2 joueurs Développeur : Nintendo




Tous les héros vous attendent !!!!

Hello les gamers, cette semaine sera consacrée à un classique (et une belle idée commerciale lol) de Miyamoto. En effet, avec ce superbe temps d’août je ne savais pas quoi faire dehors, donc en bon geek, j’ai décidé de m’occuper du cas de ma NES. Cette coquine n’en faisait qu’à son led : tout le temps à clignoter, s’en était assez. J’ai donc pris le taureau par les cornes, tournevis et compagnie pour lui refaire une santé. Et après maintes manips, elle s’est décidée à refaire surface : à moi les vieux classiques (pratique aussi pour les chroniques hein) Mario, Zelda, Megaman etc. Mais imaginons un instant qu’elle soit HS (snif), comment faire…. Mais oui il restait une solution, jouer à Super Mario All Stars pour retrouver les aventures de notre plombier préféré. Et oui comme quoi les idées de chroniques peuvent surgir bizarrement.


Vous pouviez rejouer aux hits de la NES avec une refonte graphique


Alors venons-en aux faits, cette cartouche sortie en Europe le 16 décembre 1993, oui juste avant noël est une compilation des jeux sortis sur NES quelques temps auparavant. Avec une petite surprise pour nous petits européens le rajout d’un autre jeu nommé Super Mario : The Losts Levels, qui est en fait la véritable suite de Super Mario Bros premier du nom. Alors ce jeu, je ne le conseille qu’aux hardcore gamers. Sa difficulté frise la folie : champignon qui vous tue (hein ????), ennemis plus rapides, plates-formes hors d’atteinte et j’en passe. De quoi avoir les neurones et les doigts en feu !!!!! Pour rappel, nous avions eu le droit à un Ovni tiré d’un jeu Jap : Doki Doki panic remasterisé avec les personnages de Mario. Cela avait donné un bon mélange, c’est juste que cela surprend : pas de royaume Champignon, pas de princesse à sauver, pas de Koopa et surtout impossible de buter ces petits gredins en leur sautant dessus !!! Seulement comme je l’avais déjà précisé dans le premier épisode de ma chronique avec de la pratique ce soft devenait presque addictif tellement il fourmillait de bonnes idées.


Ahhh attention luigi, dans ce jeu le champignon n’est pas ton ami


Inutile de parler de scénario puisqu’ils reste les mêmes que sur 8 bits, donc on va plutôt se pencher sur les différences des deux versions. La différence essentielle est en terme de graphismes : les couleurs ont été retravaillées, le design du personnage est plus fin. La musique aussi a subi une refonte et il faut dire que cela fait son petit effet. Certains nostalgiques diront toujours que la musique originale reste la meilleure mais bon le travail est là.
Le gameplay aussi a été retravaillé et pensé différemment :les sauts et autres accélérations ne sont pas rigoureusement identiques à ceux des versions 8 bits, lorsqu’on cassait une brique avec la tête, Mario rebondissait contre la brique et revenait directement au sol. Sur ce jeu, Mario peut casser une brique et continuer de monter dans un même saut. Des petits riens qui change notre manière de jouer n’empêche. Par contre, le truc sympa c’est qu’ils ont laissé(consciemment ou nom on s’en fiche) les bugs exploitables comme traverser les murs dans le premier épisode.



Les fâmeux bugs de SMB qui à ce jour font encore parler d’eux, un vrai bonheur



Ce jeu restera gravé dans ma mémoire, je l’avais eu e bundle avec la Super Nes, que de souvenirs et d’émerveillement…… Ce qui est bien avec ce jeu c’est qu’il touche plusieurs générations grâce notamment à ces adaptations sur Game Boy Advance et plus récemment à l’occasion du 25 ème anniversaire de Mario avec le portage sur la Wii : aucun changement techniques ni graphiques. C’était la volonté de Miyamoto pour faire découvrir ce classique aux jeunes pousses. Mais bon les collectionneurs y trouvaient leur compte aussi avec les bonus de la version collector. Peut-être une stratégie pour les ramener des fidèles vers la firme de Tokyo, on ne saura jamais.
C’est sur cette bonne note que ce termine la chronique de cette semaine, la semaine prochaine changement de décor avec le retour sur un jeu de baston. D’ici là passez une bonne semaine et à très bientôt sur Esprit Geek.

Verdict :15/20
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*