CHRONIQUE DE DJERETROGEEK EPISODE 23 Castle of illusion

Console : Mega Drive /Editeur : Sega/Parution : 1990
Genre : Plates-formes/1 joueur / Développeur : Sega

Hey les amis comment se passe votre rentrée ?! J’ai décidé de varier mes sujets et la semaine prochaine je passe au rétro (moins vieux ?) bref j’irais naviguer dans les flots du retro pour dénicher des jeux sur PSOne , Nintendo 64 et Gamecube. Les 8 et 16 bits ne sont pas les seules à hanter nos mémoires de gamers. Voilà, c’était pour la petite annonce, j’espère que cela vous plaira et que vous régirez aux articles sur le blog car c’est pour vous que l’on fait tout cela.
Cette semaine encore je vais m’arrêter sur un classique du jeu et cette fois-ci ça se passe sur Mega Drive, oui je pense que certains d’entre vous doivent se dire : ce mec est un fan de Nintendo, il écrit rarement sur Sega et bien sachez que effectivement j’ai toujours beaucoup plus joué du côté rouge que bleu (rires), j’ai diversifié mes expériences que bien après.
L’idée de cette chronique m’est venu je dirais presque instinctivement. J’avais souvent entendu parler de Castle of Illusion mettant en scène le célébrissime Mickey Mouse sur la Mega Drive. Et pour tout vous avouer j’en ai fait l’acquisition que très récemment, je ne le regrette pas, pour les fans de jeux de plates-formes et de challenge (oh oui) c’est un vrai régal. Allez hop, prenez votre salopette rouge et c’est parti !!!!
Dès la première scène d’intro, il se passe quelque chose, tout est paisible, Mickey et Minnie dansent c’est une vraie farandole et puis…tout à coup le ciel se voile, l’orage gronde et la méchante sorcière s’empare de votre dulcinée et vous devez aller la sauver à travers divers niveaux semés d’embûches.


Du rêve au cauchemar pour nos amoureux

Passons d’abord par la case scénario du soft, à vrai dire il ressemble plus ou moins à celui d’un certain plombier moustachu, pas vraiment d’innovations mais c’est le plaisir de jouer la souris la plus aimée au monde. C’est déjà pas mal me direz-vous. En bref, Minnie est enlevée par la sorcière Mizrabel qui l’emporte dans son château des illusions (bien trouvé non ?) et vous le brave soldat Mickey, vous devez aller la sauver avant qu’il ne soit trop tard. Il faudra retouver les 7 gemmes pour créer une sorte pont en arc-en-ciel !
Alors un jeu au scénario aussi minimaliste n’est pas isolé, beaucoup de productions de l’époque ne font pas mieux. Mais comme avec Mario la magie opère dès le début. C’est un vrai plaisir dont on a du mal à se passer malgré la difficulté du jeu. Autant les Schtroumpfs m’ont vite donné envie d’être rangé autant celui la m’a motivé.
Au niveau du gameplay, 5 environnements sont disponibles dans cette version allant de la forêt au château en passant par le celèbre niveau des jouets. De quoi passer quelques bonnes heures assis devant son écran. La difficulté est croissante mais bien présente, se débarrasser des ennemis n’est pas chose aisée. Mickey est riche en animations : le petit peut marcher, sauter, se baisser, lancer des objets ou des projectiles, mais aussi nager et se suspendre à une corde pour se balancer. Pour tuer un ennemi, il peut soit lui sauter dessus ou lui lancer un projectile.

Bien sympa cette liane pour éviter des obstacles ou chopper des bonus

Les graphismes et le son sont formidables et ce dès le début, un vrai plaisir pour les oreilles et même les bruitages sont satisfaisants. Pas de mal de tête au programme. Ce jeu a tout d’un grand et je comprends mieux pour quelles raisons on me vantait les mérites de ce soft. Sérieusement je ne compte plus les superlatifs pour le décrire.
Cette version est également sortie sur la Game Gear et la Master System qui pour l’occasion comptait un niveau de plus. Le jeu est également ressorti en pack collector avec Quakeshot sous Disney Collection. Mais le meilleur reste à venir. En raison de son succès dans les années 90, une réédition collector est sorti il ya tout juste un an oui c’était en septembre 2013 sur PC, PS3 et Xbox 360. Des graphismes retravaillés. Mon petit regret c’est la scène d’intro rythmée par des images fixes. Pas grave la magie est là directement avec la forêt enchantée que nous sommes ravis de retrouver.
Et bien ça sera tout pour aujourd’hui chers amis, je ne le dis aps souvent mais n’hésitez pas à interagir avec l’équipe via les commentaires car il est important que cela vous intéresse. Comme promis la semaine prochaine, je reviens avec de nouveaux types de jeux sur des consoles différentes. Bon Week end à vous et à très bientôt.

Verdict ! 18/20
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*