LA CHRONIQUE DE RYU – Pourquoi la Nintendo 3DS est une très bonne console de jeux vidéo ?


Etre un gamer passionné n’est pas de tout repos, les jeux vidéo ont un prix ( de plus en plus élevé ) et demande surtout beaucoup de temps. Pour de nombreux joueurs il est nécessaire de faire des choix quant à la console sur laquelle on souhaite vivre son expérience de gamer. Plus de trois ans après sa sortie la Nintendo 3DS est devenue ma console n°1 m’éloignant des consoles de salon au profit d’une expérience plus originale et passionnante sur ce support. Lassé de passer la plupart de mon temps sur des jeux AAA sur console de salon, j’ai décidé de me concentrer sur cette machine car elle regroupe tout ce qui me passionne dans le jeux video à savoir :  de l’originalité au profit des graphismes, une bibliothèque qui fait honneur au jeux video japonais et une dimension sociale très intéressante. 

La Nintendo 3DS s’adresse donc avant tout à ceux qui ne considèrent pas les graphismes comme un argument incontournable dans le choix d’une console. Loin d’une résolution en 1080p, la console permet de retrouver cette sensation que nous offrais les consoles des premières générations à savoir s’affranchir des graphismes en polygones et utiliser son imagination pour réellement nous projeter dans l’univers d’un jeux. Cette autre façon d’aborder l’immersion peut paraitre bien archaïque comparer à ce que nous offre les consoles Next Gen, néanmoins elle garde une saveur toute particulière. Bien évidement la 3DS ne peut pas proposer des expériences équivalentes aux jeux qui tournent sur consoles de salon actuellement. Seulement les graphismes de la 3DS sont loin d’être ridicules, proposant justement  des titres qu’on croyaient réservés aux consoles de salon une ou deux générations auparavant



.

 



C’est une vérité incontestable, une bonne console est une console avec des jeux de qualité. Pour cela la 3DS ne démérite pas, Nintendo a finalement su tirer parti de la 3D gyroscopique apportant beaucoup d’originalité à leur licence phare en quête de renouveau, « Zelda link Between world » en est le parfait exemple. Pour les férus de Pikachu la console nous offre également pour la première fois la possibilité d’explorer l’univers Pokemon en 3D. « Luigi’s Mansion 2», « Animal crossing new leaf  », «  Donkey kong », «  Fire emblem awakening » autant de titre qui tire intelligemment partis des atouts de la 3DS. Mais la force de la bibliothèque 3DS est qu’elle ne se contente pas des licences Nintendo, et c’est en cela qu’elle se démarque réellement. Les deux écrans de la console se prête parfaitement à l’exercice du rpg  et du puzzle game avec des titres comme : « Bravely default » « Rune factory 4 » « Etrian odyssey» « Phoenix attorney » et récemment « fantasy life ». L’utilisation de l’écran tactile apporte une bonne synergie dans la gestion des menus des Rpgs.  Le succès phénoménal de la 3DS au japon n’est pas un mystère sa bibliothèque fait honneur à l’art videoludique nippon qui se fait de plus en plus rare sur console de salon. Rappelons qu’il s’est écoulé prés de 1 862 288 3DS cette année au japon alors que les consoles Next-gen font des débuts timides sur l’archipel. 

Depuis deux ans Nintendo à clairement ouvert ses portes aux développeurs indépendants. « Shovel knight », sorti en octobre dernier en France, est probablement l’un des meilleurs  de 2014 et l’illustration parfaite de ce qu’offre le Nintendo Eshop en matière de jeux indépendant. Redonnant un second souffle aux jeux 8 et 16 bits des titres comme «  Azure Striker Gunvolt » « StreamWorld dig » ou encore «  Shantae and the Pirate’s Curse » qui sont des véritables chefs œuvres. Ils nous offrent de nouvelles perspectives de gameplay tout en conservant le charme d’un univers pixelisé haut en couleur pour une expérience de jeux unique. Tous les bons jeux du moment ne sont évidement pas uniquement sur 3DS, cela restant avant tout une question de goût et de couleur. Mais il faut reconnaître qu’en terme d’originalité la 3DS fait bonne figure en compagnie de sa concurrente la Ps vita.

Digne héritière du Câble link, La connectivité de la 3DS est l’atout qui lui permet définitivement de rentrer dans la cours des grands. Les interfaces online des jeux 3DS ont nettement évolués par rapport à la Ds offrant une utilisation du multijoueur en ligne beaucoup plus agréable. Grande nouveauté apporté par cette console la fonctionnalité StreetPass permettant l‘échange de données entre joueur à proximité,  incarne toute la dimension sociale que Nintendo a souhaité apporter à sa machine. Parfaitement exploité par des jeux comme « Animal crossing new leaf » cette fonctionnalité permet de conserver une expérience multijoueur « physique ». «  StreetPass » pousse les joueurs à se rassembler,  se rencontrer, et  échanger entre passionnés tout en tirant profit du caractère nomade de la console. Quoi de plus passionnant que de se rendre à des tournois muni de sa 3DS à la rencontre de la communauté gamers, pour échanger son Mii ou autre donnée qui vous permettra débloquer de nouvelles choses dans vos jeux.





La 3DS ne remplace bien évidement pas une expérience next gen sur PS4, Xbox one ou Wii u seulement elle propose une pratique du jeux vidéo alternative pour ceux qui souhaite passer plus de temps sur des titres originaux et renouer avec le jeux vidéo japonais. D’autant plus que la console de Nintendo n’a pas dit son dernier mot puisque « Super Smash Bros » a fait son arrivé il y a quelques mois. De grand jeux sont également attendus pour 2015 : « Zelda majora’s mask 3ds», le nouveau Rpg Level 5 « Legend of Legacy » et le très ambitieux « code name steam » vont venir enrichir d’avantage la bibliothèque de la 3DS. 2015 semble être définitivement un second souffle pour la machine, une troisième versions de la console  est sortie  le 11 octobre dernier au Japon, La « New 3DS ». Prévue courant 2015 en Europe, la petite dernière adopte un firmware plus puissant et corrige les quelques défauts de la machine, particulièrement au niveau de l’écran 3D qui embarque un système de head tracking. La New 3DS ajuste l’affichage 3D en fonction du point de vue de l’utilisateur, pour offrir une image nettement plus stable même en mouvement. Les amiibo sont également de la partie puisque Nintendo a intégré sur l’écran tactile un capteur permettant la reconnaissance. Amis gamers n’aillez pas peur de poser les manettes, avec la 3DS vous aurez de quoi vous occuper. 


Matthieu Ryu.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*